Des cornichons tout ça.

Mme B. est une patiente qui vient pour chute dans un contexte septique (MH de oufdingue!).

Elle est complètement démente (MMS à 9, c’est moi qui lui ai fait), et je m’attends pas à avoir vraiment un contact plus que ça.

Bon, j’essaie de lui parler quand même, savoir comment elle va… elle répond toujours à côté. Elle me dit même que les filles les plus gentilles ici, ce sont elles. En me montrant Hélène et les garçons à la télé (J’ai bien ri, j’ai pas pu m’en empêcher)…

Elle dit presque toujours les deux même phrases : « oui oui, les cornichons, tout ça tout ça… » et « ha on est bien à la castagnère hein! ». Je sais pas si vous imaginez le mms de ouf, et une patience comme je n’en ai jamais eue pour arriver à la fin du mms…

Le jour où on m’a demandé de lui faire un ECG, je me suis demandé comment faire pour lui expliquer (j’ai une facheuse tendance à vouloir expliquer tout ce que je fais au patient, j’ai vraiment l’impression d’être en pédia quand je fais un ecg… Pince jaune avec… Le fil jaune… Pince… Rouge!! Fil rouge!! Etc… Et maintenant on compte jusqu’à 6 pour les petites électrodes qui vont regarder le coeur… 1-2-3-4-5-et-6 ! Bon je m’adapte au patient aussi hein, je fais pas ça pour un grand gaillard de 25a.)

Bref, pour mme B, bah je lui ai parlé cornichons et castagnere pour lui poser les électrodes et brancher les fils. C’est passé tout seul. « vous mangez beaucoup de cornichons? » « et vous en avez mangé à l’hopital? » « qu’est-ce que vous pensez de la castagnere? » « allez on parle plus pendant 30 secondes! »

Finallement j’aimais bien aller la voir. On parlait toujours de la même chose hein. Mais elle n’y peut rien du score de son mms. Je sentais qu’elle m’appréciait. Le jour de la grosse visite, chef, interne rentrent dans la chambre et au moment où je rentre elle crie et applaudit (j’ai peut être mal interprété aussi…).

Pendant que les chefs parlent entre eux (ils parlent très peu au patient en géria, voire même parlent par dessus eux, ça m’a presque choqué au début, mais on s’habitue), elle me lance « t’as une voiture? » euh non. « et tu viens avec moi ? » (on lui avait parlé de sa sortie en SSR et elle avait compris, pas si folle mme B!). Ah non je reste ici. « oh… Mais comment je vais faire moi? ». Ça m’a fait sourire. Je n’ai pas eu le temps de reparler avec elle (et puis, pour lui dire quoi de toutes façons).

Elle n’est pas restée longtemps, mais je me rappellerai toujours d’elle, de la modifications des sentiments et de leur expression chez une démente sévère. Je me souviendrais aussi toujours de la manie qu’elle avait à mettre son bracelet par dessus la chemise de nuit avec la manche retroussée… Et le marchandage tous les matins pour lui défaire « juste quelques secondes pour prendre la tension ! »

Tension mms et ECG … Pas de doute vous êtes sur le blog d’un externe !!

NB: hier j’ai retrouvé ma carte d’étudiant dans mon four. Faut que j’arrete de boire, ça me donne de fausses bonnes idées.

Publicités

3 commentaires sur “Des cornichons tout ça.

  1. Borée dit :

    « ils parlent très peu au patient en géria, voire même parlent par dessus eux, ça m’a presque choqué au début, mais on s’habitue »
    Ne t’habitue jamais !

  2. Biaise dit :

    Je plussoie boree… Au pire s’il part ans un logorrhée pas possible du fait de la démence, s’excuser puis changer de pièce. Mais manquer de politesse à un patient sous prétexte qu’il aurait pas toute sa tête est un très mauvais réflexe qui peut entrainer des vrais cata’.

  3. Plus que totalement d’accord avec Borée: « ça m’a presque choqué »: ??????!!!!!!!!

    Autant le dire tout de suite: avec un taux de médecins (et d’enseignants mais c’est un autre problème) dans ma famille défiant les probabilités et un DID tellement maîtrisé que la presque totalité de mes connaissances l’oublie deux jours sur trois, je suis une espèce de cauchemar pour les médecins. Au sens où je pense et explique aux médecins que je croise que: que l’on ait 85 ou 10 ans, que l’on soit un grand sportif avec une hygiène de vie de spartiate ou un toxico, un patient doit être traité et soigné avec respect.
    Genre on ne le tutoie pas ni n’utilise la troisième personne pour lui parler.
    Genre on lui explique ce qu’on lui fait, et on ne lui répond pas qu’il ne peut pas comprendre s’il demande des infos.
    Genre on ne répond JAMAIS à un patient qu’il/elle ne peut pas avoir mal ou qu’il/ elle est une chochotte.
    Genre on écoute un patient quand il dit avoir quelque chose à dire à l’équipe médicale, spécialement lorsque l’affection est chronique et/ou de longue durée, et l’on ne pense pas automatiquement qu’il dit de la merde et que si cela ne correspond pas à 100% au tableau clinique habituel c’est que le patient se trompe/ a tord.
    Genre on ne parle pas DU patient devant lui mais AU patient.
    Genre, quand il se trouve que la patient relève d’une pathologie grave, on lui parle à lui et pas à sa famille, et l’on attend le choix du patient et on le respecte, même si « d’un point de vue clinique ce choix est totalement abscon ».
    Genre, on laisse le patient avoir accès à son dossier (au passage c’est une obligation légale depuis plus de 10 ans hein)…..

    Tout ça pour dire que le cirque de la visite hebdomadaire dans les services hospitaliers est un des éléments les plus pervers, les plus violents symboliquement parlant, les plus inutiles médicalement (le gords ponte pérore et tout le monde acquiesce. Peu importe que le gros ponte n’émette son jugement que grâce à 5 secondes top chrono sur le dossier du patient alors que l’équipe, elle, s’en occupe depuis longtemps), du monde hospitalier et médical en général. Ce non seulement pour les patients d’ailleurs mais également pour les cohortes de blouses blanches, rose, bleues et jaunes qui accompagnent les gros pontes auto-satisfaits lors de ces messes n’ayant d’autre but que d’asseoir les positions sociales dominant/dominés dans les équipes médicales.

    Ça y est j’ai fini ;) (blog très sympa au passage.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s