Herpès.

Tout à l’heure l’infirmier à la sat, le fameux, a été trop sympa.

Pendant que je regardais dans la « boîte à bon » les bons de radios que je devais faire, je le vois arriver vers moi, me lancer le téléphone. « tu peux répondre au téléphone » et se barrer faire un truc trop important d’infirmière, comme écrire une date sur une bétadine ou nettoyer un appareil à tension.

Ok.

J’ai donc sur ma blouse, un sparadrap avec écrit, « mike de bakey, D3, ne répond pas au téléphone ».

En plus ce mec est couvert d’herpès. Deg, ce sera son surnom. Herpès.

Bisous, ne lâchez rien.

Premier jour en nutrition.

Avant de commencer je vous propose d’écouter un morceau dédié à tous ceux qui sont aux alentours de Clermont en ce moment. Et que je ne peux pas aller rejoindre, car oui, je dois sauver des vies.

Après un week-end passé à faire des mayonnaises et des marbrés à tour de bras en écoutant de la handz-up music, je me retrouve en hospitalisation traditionnelle d’endocrinologie pour remplacer P. (j’étais en hospit de semaine jusqu’à présent, doigts de pieds en éventail, pas de samedi, tout le monde se barre à midi le vendredi, 5 patients par externe… la belle vie). Dans la partie « nutrition ». Ouais. Ca vends du rêve un peu. Je serais : « externe en nutrition ». Prêt à finir ce stage sur des notes anorexico-obèses.

Donc voilà, j’arrive un peu un retard, je vais aller prendre mes tensions après que ma co m’aie briffé sur le service. J’ai 6 patients, dont 5 lits fléchés nutritions. On est 2 D3 et 2 D4, il y a aussi un élève de 2de qui vient regarder car il veut faire médecine et qui est asiat un peu. Et qui me vouvoie.

J’arrive pour prendre la tension de ma première (grosse) patiente, EBLSE qui plus est. Donc je dois mettre sur-blouse de boucher en plastique dégueulasse et gants.

« bonjour !!! (accent d’infimière). Je viens prendre la tension ! »
« Tu peux me ramener chez moi stp ?? Et je te paie. »
« Bah on va déjà vous soigner hein. »
« Mais JE TE PAYEEEE »
« Vous savez j’ai pas le permis. »
« C’est pas très loin. Et puis je te paie ».
« Oui super, allez, 11/5, à plus tard hein ! »

Je sors. Je ris (oui, c’est moche de rire devant les patients).
2e chambre. Une anorexique en mode nem dans ses draps.

« bonjour !!! (accent d’infimière). Je viens prendre la tension ! »
« … »
« Oh bah dites donc vous dormez toute habillée ! »
« Oui. Ce sont les vêtements de ma mère ». Regard psy.
OK.

Putain ça commence trop bien. Mon tour de tension se finit bien, du moins, normallement. Je vais voir ma nouvelle interne, qui a l’air trop funny, et je lui dit tout guilleret « ouuaiiis salut, je remplace Sarah pour une ou deux semaine ».
« Ah ok super. » Et elle est sympa avec ça !

Bon donc, je lui raconte le coup du je-veux-rentrer-chez-moi-et-je-te-paie, pour connaître un peu l’état antérieur, savoir si elle était déjà un peu confuse ou pas. Visiblement pas autant, mais il y a un antécédent de démence vasculaire. Je l’entends appeler « MADEMOISELLE !! MADEMOISEEEEEELLLLEEEE !!! » donc je vais jeter un coup d’oeil. Qu’est-ce que j’ai pas fait. Je la vois, à poil, tournée sur le côté, de la merde partout sur le lit. « Le caca il est tombé tout seul sur le lit ». Ouais bah ouais. « J’appelle quelqu’un de compétent hein, bougez pas ». OK, confuse donc.

Le moment où le chef de service de nutrition est arrivé (en retard) est aussi. Il nous raconte un peu sa life, genre « je suis en retard parce que j’ai rencontré un kiné en ville qui va bosser avec nous, un peu dans la nut’, il travaille sur les médecines alternatives, la réflexologie… » Et là il regarde le seconde : « et la médecine chinoise ouais ». Et il déblatère tout un topo, hors sujet, sur la médecine chinoise, au pauvre petit lycéen qui savait plus trop où se mettre.

Voilà pour le lol. L’équipe infirmière est vachement moins sympa qu’en HDS, mais ça c’est pas difficile. Pendant que je lisais les dossiers des patients pour rattraper un peu, un infirmier me dit « t’es occupé là ? »
« Bah non, je peux aider si t’as besoin ».
« Tu peux aller prendre la sat à la patiente du 10 ? »
Putain, ok, je suis l’externe-à-constante, j’ai toujours un dynamap et un ecg sur moi. DANS MES POCHES.
Ca va pas se passer comme ça. On me la fait pas à moi. Donc j’y vais, maugréant-rouspetant dans ma barbe. Sat à 86, mais bon, BPCO, sat habituelle à 90-91. Enfin, elle est pas sous O2 quoi. Je vais voir l’infimier : « 86, elle a arraché ses lunettes d’oxygène, je lui remets peut être ? » « ah non, ça sert à rien elle les arrache tout le temps ».

HAHA. Et là, l’interne arrive. HAHAHAHAHAHA. PLAN MACHIAVELIQUE. « euh oui alors euh Mme M elle a 86 de sat et l’infimier il dit que c’est pas la peine de remttre l’oxygène parce qu’elle l’arrache tout le temps, mais je suis pas d’accord avec ça t’en penses quoi ? ». Bien fait.

Bon voilà, sinon je m’amuse bien, mon interne a l’art du détachage de cheveux un peu n’importe où, et de la position bizarre genre j’enjambe à moitié le tabouret et je plie l’autre jambe pour consulter les bios sur le pc tout en me baissant et en téléphonant. Alors je l’aime bien. Et puis aussi elle m’apprend plein de trucs, me pose mille questions « on recherche quoi comme complication de décubitus ? » « comment on fait pour voir si la SNG est en place ? » « tu fais quoi devant une anémie macrocytaire ? », elle est drôle « tu peux arrêter d’écrire sur le téléphone » « reste là toi » en parlant au dinamap. Et en plus, elle écoute ce que je dis. Ce que je dis en parlant de la conduite à tenir ou des traitements des patients. Genre « ah ouais pas con la benzo en IM ! ». C’est trop cool.

Je suis parti tard mais ça valait le coup. J’ai appris trop plein de trucs. Mais j’ai un peu des patients polymerdiques. (Altération de l’état général, anorexie, anorexie, boulimie, anorexie, chute dans un contexte septique et épileptique ??).

J’aime mon stage !

Profitez de la musique. Bisous.

Premier jour en HDJ.

Aujourd’hui, c’était mon premier jour à l’HDJ. En bon élève, je suis arrivé à 8h30 pétante (ce qui équivaut à du 8h45 pour moi). Et j’ai passé 1/2 heure à attendre un médecin dans le bureau.

En fait, dans la salle d’à côté, l’infirmière et l’élève infirmier piquaient et repiquaient des patients. Je suis allé les voir un coup, histoire de me rendre utile, de faire passer le temps.

« ah tiens L’EXTERNE tu peux me passer un tube sec ?
– eeuuuuh
– c’est celui avec un bouchon rouge
– oui, il sont où ?
– ben là dans le meuble »

Ah oui le meuble qui a MILLE PORTES.

« Attends Martine, on est en rupture de stock »
Heureusement, l’élève infirmier est venu à ma rescousse. Moi j’ai couru me recacher dans le bureau des médecins.

Franchement, c’était drôle. Je m’ennuyais pas, j’étais sur twitter. Et j’entendais à côté : « il sait ce qu’il a à faire l’EXTERNE ? ». Oui, je dois faire les ECG de tous les patients, je me suis renseigné, par contre, j’aurais peut être du me renseigner sur l’heure d’arrivée.

Et c’est l’élève infirmier qui vient m’expliquer pour les ECG. Brave bête. Je le remercie, commence à faire les ECG et tout. Le médecin arrive vers 10h30 et me dit de suivre un patient en consultation diét, en entretien. Et après de voir les patients tout seul si j’ai du temps.

Ca c’est un truc que j’aime bien, suivre le patient dans ces exams. Donc je vais à la consult diét, très intéressante, l’entretien infirmier, mouais, et puis finallement, bah j’examine le même patient, parce que je commence à le connaître pas mal avec toutes ces consult.

C’est l’occasion de tester mon super NOUVEAU MONOFILAMENT et de prendre son tour de taille (147cm, presque pas assez de ruban), qui font à présent partie de ma pratique quotidienne d’externe modèle. AHAH.

Et là, il y a l’élève infirmier, intéressé ou surpris, ou plutôt je-cherche-du-pote, qui me demande en quelle année je suis. J’ai le premier contact un peu froid pour ceux qui me connaissent pas.

« T’es en quelle année ?
– D3
– 3e année alors ?
– Non, 5e.
– Ah, t’es bientôt interne alors !!
– Oui.
– Dans un an.
– Oui. (AAAAAAAAAAAAAAAHHHHH PUTAIN).
– Bientôt la fin.
– Bah pas trop, j’aimerai faire de la chir. Bon je te laisse je continue les ECG ».

J’ai parlé du cas au médecin, ça m’entraîne à bien connaître les patients et à présenter un dossier. On le voit en consult, puis on fait la synthèse de tous les patients avec toute l’équipe en début d’après-midi.

Et voilà, fin de la journée. En plus, pas de consultations cet après-midi, j’ai pu rentrer chez moi à 16h, une vraie secrétaire médicale.

Jeudi en hôpital de semaine.

Le jeudi en HDS, c’est pas très funky.

Parce que tout le monde sort le vendredi, alors il faut préparer toutes les ordonnances/bon de transport/biologies/rdv avec untel ou unetelle. Et que avec un peu de chance les patients viennent te voir genre : « et l’éconazole, je peux pas l’avoir en crème ? » « vous vous êtes trompé vous avez écrit metformine, je suis sous GLUCOPHAGE » « l’arrêt de travail vous l’avez mis jusqu’au 5, je préfère le 6 s’il te plaît docteur »…

Parce que tous ceux qui ont fait une « demi-semaine » en hôpital de semaine sortent le mercredi, et qu’on se tape toutes les entrées foireuses des urgences. Ou plutôt foireuses pour nous, parce que quand les urgences t’appellent, t’as plutôt l’impression d’être en face d’un arabe qui veut te refourguer son tapis.

« Tu veux li coma HYPOGLYCEMIQUE chez li patient diabétique counnuuuuu… Jti li donne pour troua zoro madame !!! Pas cher ».
Et que en fait c’est une vieille bique qui a fait son hypo sur WHISKY COCA, qu’il faut EN PLUS bilanter son hépatique alcoolique parce qu’elle n’est plus suivie depuis 1994, que son hbA1c est à 67% et que en plus elle est EBLSE.

Parce que quand tu fais ta visite, bah ya plus personne dans les chambres, parce que « ya un cours sur les aliments qui contiennent du sucre ». Alors tu commences ta visite à 11h et tu finis….à 16h30.

Et puis quand tu commences ta visite, ya l’interne de Néphro, qui est PRESSE, qui doit voir les patients qu’il t’a envoyé parce que les glycémies étaient ELEVES. Alors il faut voir les patients TOUT DE SUITE parce qu’on n’a pas que ça à faire BORDEL.
En plus il t’a déjà envoyé un courrier de 7 pages, sans le dossier, et tu crois qu’il est bien parce qu’il y a mille trucs écrits, et après tu tires la gueule parce ya trois pages d’antécédents, et c’est écrit comme ça « IRC sur ND. Ok jusque là ça va. Dialysé OUI. Transplanté NON. Insuffisant cardiaque NON. Insuffisant hépato cellulaire NON. NON NON NON NON NON NON NON NON. Un peu comme l’observ d’un D2 : pas de choc de pointe déplacé, pas de signe de LHERMITE, pas de flapping tremor, pas de signe de HOMANS, pas de dépilation de la queue du sourcil, pas de fausse couches spontanées dans l’enfance, APPENDICECTOMIIEEEEEEE. Tension 12/6. »

Parce que le matin, on a un cours OBLIGATOIRE avec les gastro-passionés-du-caca (j’aime pas trop la gastro), qui nous parlent de caca ou de gens alcooliques qui finissent par tout décompenser et avoir un cancer du caca. Et puis le cours commence à 8h piiile, parce que les passionés du caca, bah en plus il sont psycho-rigides. (faut bien avoir un pet au casque pour faire cette spé. Bande de stade anaux)

Alors forcément, il suffisait de pas grand chose pour faire mon bonheur aujourd’hui. Ah oui parce que je suis comme ça je suis CHALLENGE, j’ai pris une cuite avec les PAES hier. (ou plutôt avec mes potes de D1-D2-D3 et en jugeant des PAES).

J’ai trouvé un mètre ruban en fouinant dans la salle des infirmières. Et j’ai décidé de prendre le tour de taille de TOUS mes patients aujourd’hui. Franchement ça prend 2 min, c’est vraiment pas compliqué, c’est une constante comme une autre, et PERSONNE n’y pense. Il suffit de ça pour me rendre heureux. C’est tout.

Le lien du mec sérieux : Facteurs de risques cardio-vasculaires

Voilà, bisous.

Blablabla.

Quelques nouvelles.

J’ai fini mon tour d’endoc, il me reste deux ou trois truc à fignoler rien de bien important. J’ai commencé mon tour de neuro, j’avais déjà pas mal fiché la matière, alors ça devrait aller assez vite. Je me prévois une journée AVC qu’on n’a pas vu en cours de D2… Si si. Ca devrait être fini ce soir.

Je (re)fais des conf d’endoc et de neuro la semaine qui vient, en bossant en parrallèle la cardio (gros morceaux, 6 jours), et l’ORL vite fait (en un jour ça se fait, en insistant sur les cancers qu’on n’a pas vu en cours…).

Les résultats d’hippocrate arrivent dans la semaine… Je ne m’attends à rien, si je l’ai c’est que je l’ai volé. Je me suis encore rendu compte avant hier que j’avais écrit « pyriméthazine » au lieu de « pyrazinamide » dans le ttt de la tuberculose… Bravo Mike.

Je vais devoir réfléchir à ma présentation de stage dans la semaine aussi, un truc à faire sur les adénomes hypophysaire, un patient collait bien avec ça dans le service cette semaine. Je me suis un peu embrouillé avec mon interne, mais paradoxalement ça va vraiment mieux depuis. J’ai limite hâte de retourner en stage.

Mardi j’ai choix des stages, mais je pourrais pas y aller, j’ai rendez-vous à l’ARS avec les médecins remplaçants, et comité de pilotage L2-L3, rien que ça.

Je continue mes mouvements anormaux… Bon dimanche !

Plannings, plannings.

Après 2g de paracétamol, la mise au point sur ce qu’il me reste de souvenirs d’hier et après avoir viré les intrus de mon appart, je peux enfin y commencer à voir clair !

Le programme du week-end va pas être trop compliqué, il faut que je me fasse un planning des confs qu’il me reste à faire (avec les exams, j’en ai sauté quelques-unes) et que je planifie mon premier tour, tout en sachant que je passe géria gynéco module 1 aux rattrapages +/- les modules du 3e trimestre. Si je pouvais avoir fini le premier tour pour septembre ce serait pas mal. Ca me paraît un peu court mais bon.

Ensuite il faut que range ce dépotoir qui me sert d’appart. Ma pile de cours à ranger, les mille sacs mcdo/sushishop qui s’entassent, et surtout toute la crasse qui y règne… HUUUUUU.

Puis demain, un petit tour sur le diabète que je n’ai pas revu depuis la D2, pour pas passer pour un gland pendant le stage. Je passerai forcément pour un gland, c’est le premier jour, je connais pas les habitudes du service. J’espère que j’aurai un interne sympa.

Enfin, il faut que je mette à jour mon blogroll, j’ai l’honneur d’être dans celui de Gélule, ce serait la moindre des choses que de lui faire un retour… ;)

Mais avant tout : MCDO POST CUITE.

Je vous laisse sur une musique HYPER motivante que j’écoute UN PEU en boucle. Remarquez les mots clés en majuscule.

DISCO DISCO.